29 Juil 2018

Mme Mariama Kesso Diallo, DG de Priorité Formation a été certifié comme Kahler Communication Belgium Certified Trainer.

Qu’est-ce que le PCM ?
Le Process Communication Model ou Management (PCM) est un modèle élaboré par Taibi Kahler, psychologue, en 1978 à la demande du médecin psychiatre de la NASA. L’objectif était de valider un questionnaire sur les modes relationnels, en tenant compte des types de personnalité, que nous allons présenter, les points forts du caractère, les canaux de communication, les perceptions, les environnements préférentiels, les styles de management, les besoins psychologiques et les patterns de détresse personnels et professionnels.

En apportant une compréhension plus profonde de la dynamique relationnelle, le modèle PCM permet une meilleure gestion des relations, qu’elles soient professionnelles ou privées. Dans la foulée, le modèle propose des pistes pour motiver, gérer les situations de stress et résoudre les conflits.

Si chaque individu est unique, nous partageons quand même de grandes caractéristiques. Ce qui veut dire que, dans cette diversité, nous pouvons apprendre à mieux communiquer et interagir, en situation professionnelle ou relationnelle. Le Process Communication Model est un outil innovateur dans ce sens. Il prône l’existence de facettes communes, nettement identifiables et qui peuvent être regroupées en grandes catégories.

L’Empathique
Il est attentif aux autres et inspire confiance. Chaleureux et sensible, il sait créer de l’harmonie. Il demande que l’on valorise sa personne et non ses résultats. Il sera attiré par les métiers de relations, les métiers de service ou d’assistance ou des métiers liés à l’usage des sens.

Le Travaillomane
Il est organisé, responsable et logique. Il a besoin de planifier les choses et d’être reconnu pour le travail qu’il réalise. Sous stress, il commence à sur-détailler et à ne plus déléguer. Il excelle généralement dans les travaux qui exigent de l’analyse ou de la synthèse, des tableaux, des compte-rendus. Avec son sens de l’organisation, il rappelle le timing et l’ordre du jour.

Le Persévérant
Il perçoit le monde à travers le filtre de ses opinions et systèmes de valeurs. Il aime poser des questions et exprimer son avis. Il est engagé, observateur et consciencieux. Le persévérant recherche souvent un pouvoir d’influence pour faire passer ses convictions, un poste hiérarchique élevé. Ce sont souvent des leaders dans le monde de l’économie, de la politique, du syndicalisme, etc.

Le Rêveur
Il est doué d’un fort pouvoir de concentration, d’imagination et d’introspection. Silencieux et capable de supporter les silences des autres, il est un atout en négociation. On lui reproche souvent d’être impassible et tête en l’air alors qu’il a simplement besoin de calme et de temps pour raisonner et se positionner. Il est attiré par des activités solitaires permettant une riche vie intérieure : chercheurs, artisans et certains artistes, écrivains.

Le Rebelle
Il est spontané, créatif et énergique; toutefois il s’ennuie et se lasse très vite. Il est apte à détendre l’atmosphère mais il a tendance, au moindre pépin, à rejeter la faute sur les autres. Il recherche des contacts ludiques, dynamiques et il est attiré par les métiers de la créativité, des loisirs, les professions indépendantes et artistiques.

Le Promoteur
Bourré de ressources, adaptable, il adore les challenges et les empoigne pour gagner. Charmeur et dynamique, il a besoin d’excitation et de défis. Poussé à l’extrême, son besoin d’intensité pourrait le mener à des conduites à risques. C’est le défricheur idéal, d’un nouveau sujet, d’un nouveau marché, d’un nouveau pays. Persuasif, il peut réveiller l’équipe et l’entraîner. Il apprécie en effet les métiers de l’action et activités avec de forts enjeux.

Les forces et les faiblesses…
L’inventaire de personnalité mesure donc la quantité d’énergie disponible pour montrer les comportements de chacun des étages de la personnalité. Les corrélations pour chaque type comprennent : les points forts de caractère, les styles d’interaction, les canaux de communication, les perceptions, les environnements préférés, et les traits de personnalité. Aucun type n’est meilleur ou pire, plus ou moins intelligents. Chacun a ses forces et faiblesses !